Premières impressions (FR)

Voici un premier recit de nos aventures Americaines. Week-end de voyage presque normal ces 6 et 7 janvier 2001 si l’on fait abstraction du fait que nous quittions la Suisse pour nettement plus longtemps que des vacances. Nous passames la nuit a l’hotel Moevenpick de l’aeroport de Zurich et prirent l’avion le dimanche vers 08:00. “Pick-up” de la voiture de location chez AVIS a l’aeroport de San Francisco quelques heures plus tard, et nous voila sur la “101 South” – gros axe routier central de Silicon Valley (Yahoo! driving directions) – en route pour l’appartement temporaire ou nous vivrons pour 45 jours…


Bien que nous soyons arrives a la saison des pluies, ce mois de janvier a commence avec un temps printannier – entre 12 et 18 degres Celsius. Nous serons vite rattrappes par de fortes pluies et meme de la neige – laquelle semble faire le bonheur de nombreux Californiens. L’une de nos premieres preoccupations fut… de se preparer a passer un permis de conduire:-( Nous avions cru qu’il s’agirait d’une simple formalite administrative destinee a pouvoir acheter une voiture, mais Vanessa du s’y mettre egalement – et en anglais… Quelques semaines plus tard, et malgre une coupure de courant qui nous aura force a repousser de quelques heures notre examen ecrit, c’est un succes et nous avons tous deux notre permis en poche. La prochaine etape consistera pour Vanessa a parfaire son art de la lecture des cartes, et pour nous deux de parvenir a anticiper laquelle des 4 voies de la route choisir comme embranchement. Heureusement, les U-turns sont presque sytematiquement autorises et permettent de rattrapper nos erreurs.

Parallellement a nos aventures routieres, nous avons du nous mettre en quete de numeros de securite sociale, d’une voiture, de telephones cellulaires, de notre futur logement, ainsi qu’ouvrir un compte en banque et decouvrir le vaste choix de supermarches offert dans la region (quel changement pour des Suisses…). Memes les pompes a essence requierent une certaine adaptation – et leur activation se fait differemment de station en station.

Nous avons des le debut oriente notre recherche d’appartement vers les ‘communities’, vastes complexes de quelques centaines d’appartements offrant bien souvent de nombreuses installations communes. Apres seulement deux semaines et une quinzaine de visites, nous avons trouve notre bonheur a Santa Clara. Il s’agit d’un ‘one-bedroom’, equivalent d’un 2 pieces 1/2 helvetique et offrant 78m2 de surface habitable, une quantite de placards, et une terrace de 10m2. Ce petit havre de paix au centre de la Silicon Valley est constelle d’arbres dont les principaux beneficiaires sont les dizaines d’ecureuils bondissant de branche en branche. Des lors il ne nous reste plus qu’a nous contenter de la piscine, du terrain de beach volley, des salles de squash, de fitness et de billard presentes sur la propriete, de meme que des terrains de tennis et de golf tout proches.
SR: Nous avons aussi la chance d’etre a quelques centaines de metres d’un supermarche et a une encablure de bus d’un des plus grands supermarches de la region: 160 boutiques de bonheur pour Vanessa avec qui je partage compte en banque et carte de credit. Brrr…
V: Je promets d’�tre un tout petit peu raisonnable :-P

Notre principal achat jusqu’ici: une Accura 2.2 CL d’occasion. Apres s’etre persuades qu’il nous fallait juste quatre roues pour decouvrir la region, nous sommes tombes sur ce coupe. Vanessa a eu le coup de coeur alors que je tentais d’avoir un oeil critique et de trouver les defauts qui pourraient nous faire regretter cet achat plus tard. Sans succes, et en plus je commencais aussi a l’apprecier. Finalement, tout semblait nous inciter a acquerir ce coupe 2 portes de 145ch bleu-gris interieur cuir avec toit ouvrant. Et puis en attendant les poussettes, le Golden Retriever et la Range Rover, c’etait le dernier moment :-P Aucune idee de ce qu’est une suspension avant a double wishbone, mais en tout cas ca colle a la route…

Mais treve de materialisme… Les jours de beau temps que nous ont offerts ces mois de janvier et fevrier se sont pretes a merveille a la decouverte de quelques recoins de notre nouvel environnement. Notre premier week-end nous a emmenes a Carmel et Monterey, deux villes de la cote situees un peu plus au sud. Marchant sur la plage et sous les palmiers, nous avons pu apprecier la richesse de la faune: loutres, elephants de mer, formations de pelicans volant au raz de l’eau… Les plages immenses semblent combler aussi bien les humains en quete d’un changement d’air que les chiens ayant attendu toute la semaine de se degourdir les pattes. Et l’aquarium tout proche met magnifiquement en valeur la faune subaquatique – invisible, elle, de la surface.

D’autres excursions nous ont menes a San Francisco, au Golden Gate Parc et a son Japanese Tea Garden, ainsi qu’a Half Moon Bay, San Jose, Palo Alto. Pas encore bien loin mais nous attendons les beaux jours pour aller profiter des parc nationaux. Napa Valley reste un objectif pour l’un de ces week-ends prochains, de meme qu’aller observer des baleines – l’hiver etant en effet la periode ou nombre d’entre elles viennent se reproduire dans les environs. Et elles ne sont pas les seules! Une colonie de plusieurs milliers d’elephants de mer elit domicile a cette periode chaque annee dans un parc national tout proche, mais les billets permettant de s’en approcher sont deja tous vendus jusqu’a fin mars. Ce sera pour l’hiver prochain…

Dans les grandes lignes, nous prenons donc nos marques dans la region – comme des centaines de milliers de personnes ces dernieres annees. Comme nous nous y attendions, la densite du traffic est extremement importante, bien qu’un peu en baisse selon certains. Et les loyers bien au-dessus de la moyenne helvetique, mais egalement plutot legerement a la baisse grace au nombre de societes ‘dot coms’ ayant ferme leurs portes ces derniers mois. La nature est toujours tres proche grace a la conservation d’espaces verts importants interdits a la construction, et l’ocean, omnipresent, offre un degagement auquel on est attache apres avoir vecu plusieurs annees sur les bords du Leman.

Grace a la rencontre de deux collegues immigres peu de temps avant nous, nous n’avons ete que tres peu de temps en manque de traditions suisses – ayant deja deguste une fondues et une raclette en moins d’un mois.

Observations diverses

  • On pele de froid dans les super-marches (a cause de l’air conditionne). Une incursion au rayon legumes est risquee – il faut s’ecarter au premier retentissement de clochette pour eviter d’etre arrose
  • Les maisons sont a peine isolees, et les systemes de chauffage sont antediluviens. Pas etonnant que la Californie ait des problemes de consommation d’electricite…
  • La vegetation est superbe. Il y a des palmiers partout, et le parc du Golden Gate a San Francisco reproduit partiellement des ecosystemes de regions du globe aussi variees que l’Australie, le Chili et la Provence.
  • Il est apparemment legal de se balader dans son plus simple appareil sur des plages autrement tout a fait normales, croisant touristes et enfants venus faire leur promenade dominicale.
  • L’amplitude des variations de temperature matin-journee-soir sont etonnantes. D’un autre cote, on se promene en chemise le 1er fevrier :-)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s